Maintenant que j’ai récupéré mon exemplaire du roman PolarisDirective Exeter“, je vous livre à chaud mes 1ères impressions.
Les 2 crus de la Directive Exeter
Comme prévu, ce roman est au format poche. Lors de la recherche dans les rayons, il n’est pas ressorti du lot. Seule la couverture est illustrée. Le dos est rempli d’un texte plutôt accrocheur et la tranche ne présente que des noms.

Celles et ceux qui attendaient d’avoir les 3 tomes pour avoir une belle façade composée des tranches ont perdu !!

Les interchapitres sont constitués d’extraits du journal personnel d’un marchand itinérant nommé “Anton Lanten“. Ses récits nous montrent certaines caractéristiques ou moments de vie de l’Univers de Polaris de manière assez fluide. Ils ne font jamais plus de 3 pages. Certains sont en lien avec l’histoire principale, d’autres n’ont aucun rapport constituant ainsi une “tranche de vie dans les abysses”.

Philippe Tessier a donc pas mal joué son coup car le rythme de lecture n’est pas cassé. Malgré les 12 années qui séparent les deux éditions, le second cru présente donc une belle approche. Espérons que ma lecture approfondie confirmera ces 1ères impressions.

7 réponses à “1ères impressions sur la Directive Exeter”
  1. Tosheros dit :

    J’ai eut moi aussi mon exemplaire today, j’ai plus qu’une cinquantaine de pages dans mon bouquin actuel donc je m’y met sans doutes demain.

    En tous cas la couv’ passe mieux en petit format je trouve, et j’ai un mot sympa à l’intérieur :D

  2. Decha dit :

    Oui, l’illustration passe mieux en petit format. J’ai eu la même impression.

  3. M.A.D dit :

    Pareil livre acheté et dédicacé vendredi. Samedi j’ai pu faire illustrer par Djib. Pas mal d’attente car il s’appliquait à faire nos dessins mais au final un super souvenir sur univers qui rend plus unique son livre de chevet format A4.

  4. Zeke dit :

    Youpla, j’ai fini le roman… et bien sur c’était très sympa. Sur la forme… quand même, pas terrible, le dessin est sympa, mais bon, question couverture de roman, j’aurai espéré un peu plus de travail, la on dirait une image incrusté sur un fond plutôt basique via photoshop…

    Sur le fond maintenant : la par contre, chapeau, une histoire très fluide qui ne s’essouffle jamais, des inter-chapitres très intéressants pour avoir un aperçu de « la vie de tout les jours » au fond des océans et des annexes aux allures encyclopédique pour détailler quelques personnalités ou termes qui n’appartiennent qu’au monde des abysses. Bref, un roman sympa et qui passe tout seul. Son seul bémol amha, une fin un peu « brutale » dans le sens où l’on reste… sur sa faim justement, il manque une sorte de chute, un épilogue à cet épisode. Alors oui, on attend la suite avec impatience, mais il reste en bouche comme un petit goût d’inachevé, comme si on avait tronçonné un seul roman en trois sans plus de formalité.

    Mais s’il ne faut retenir qu’une chose, c’est bien que ça reste un très beau travail de la part de Philipe et un véritable plaisir à dévorer.

  5. bubu dit :

    enfin en même temps que la fin soit abrupte c’est logique dans une trilogie ;)

    Ca doit donner envie d’acheter la suite :D

  6. Tosheros dit :

    Oui et non.
    C’est bien qu’à la fin d’un livre tu ait quand même une certaine finalité (justement), qu’il y ait quelque chose qui marque un petit temps mort avant la reprise de l’histoire, tout en gardant le métaplot sur un espèce de tension pour donner envie d’en savoir plus mais sans que ce soit trop abrupte.
    Le vrai cliffhanger, je trouve que ça marche pas en livre.

    J’avais lu Domination quand il était posté sur le site, j’ai pas fait très gaffe au découpage en 4 parties car j’ai tout lu d’une traite.
    Mais à la fin, même si tu sais que la guerre va frapper le monde des abysses et que plein d’évènements vont se précipiter, ça finis quand même sur une note qui est calme. Calme à court terme mais au moins on est pas interrompu en plein vol.
    Equinoxe reprends pied, Demeter se réveille, Viramis est de nouveau à la tête des armées, les héros du livre échappent à la destruction dans une foreuse etc…
    On sait que dans tous ces cas le futur est incertain, que pas mal de menaces se posent sur eux et qu’ils ne seront pas tranquilles longtemps, mais il y a quand même un moment de répit avant la suite de la saga.

  7. Decha dit :

    Une critique intéressante sur la Directive Exeter

    http://www.actusf.com/spip/article-8474.html

  8.  
Répondre


  • Illustrations

    Fuite Station 8 37.jpg Grand logo Polaris V3 Bagarre 14.jpg