Après 2 parties one-shot de mon côté, la table niçoise vient de faire sa 1ère sortie “officielle”.

Je me retrouve à gérer une équipe composée :
- Rand, contrebandier avec son petit transport léger
- Erwan, enquêteur free-lance à la gâchette facile
- Grégorio, un prêtre du Trident

L’apéro avec du cidre se passe en finissant de recopier les persos pré-tirés. Erwan grogne déjà en voyant qu’ils sont pas très optimisés sur les caracs et compétences.

Je les lance dans un scénario assez simple pour immerger 2 PJs qui ne connaissent pas le monde de Polaris. Malgré mes 2 campagnes et ma bonne trentaine de scénarios en tant que MJ, je suis toujours surpris par l’attitude des joueurs. C’est bien là l’intérêt du jeu de rôle, vous me direz.

L’introduction est courte mais les persos font mumuse sur les docks d’Oniger. Les voilà partis pour un voyage de “routine” vers Equinoxe. J’avais pas prévu la présence d’un Prêtre mais je me suis servi de ses plongées dans le Flux pour aiguiller l’intrigue (l’absorption de Bière-Chips-Guacamole aide un peu également). Cette intro tenait en 5 lignes dans le scénar alors qu’elle a duré bien 45 minutes (putain, qu’ils sont lents à la détente ces PJs).

La présence d’une perturbation dans le Flux l’interpelle et quelques courants sous-marins rapprochent l’escorteur de type Ouragan d’une frégate dont le générateur tourne à plein régime. Ma page entière de description de la frégate, de sa situation est littéralement bouffée par l’impatience d’Erwan et de Grégorio d’aller explorer le bâtiment.

Comme ils ont choisi l’option la plus basique pour aborder la frégate apparemment vide, la “créature” se fera une joie de les attendre. Là, j’ai un peu de temps pour décrire l’environnement (éclairage, bruit, etc..). Grossièrement, ce scénario est une sorte d”Alien” version Jeu de Rôle Polaris.

Je vais conserver la fin du scénario pour mes joueurs. Toutefois, sachez qu’il aura fallu que le Prêtre utilise un joli effet Polaris pour venir à bout de la “créature”.

En tant que MJ, je retiens plusieurs points :

  • Les persos pré-tirés sont utiles mais tous les joueurs préfèrent s’approprier leur perso (faut vraiment raccourcir la création)
  • Toujours avoir un scénario simple mais malléable. Les joueurs doivent pouvoir revenir en 20 minutes à l’intrigue principale s’ils s’égarent
  • Ne jamais jamais laisser les joueurs tourner en rond dans une phase d’enquête/réflexion. Même s’il y a de l’interaction entre eux, il y a 99% de chance qu’ils partent dans une mauvaise direction

Globalement, tout s’est bien passé et que c’est bon de relancer les dés !!

5 réponses à “Episode 1 : La menace fantôme”
  1. logrus aka Rand dit :

    …où l’on omettra que :
    1) Rand, froussard indecrottable, s est fait du pognon sur le dos de ses collegues
    2) Gregorio a failli “oublier” qu il etait la clé du scenar(tt du moins la facon dont on l a abordé…)
    3) Erwan-la-gachette a confondu polaris et D&D version chaotic evil
    …fin diplomate le MJ

    Moi l intro de 45mn c est un aboutissement du role play…qd le Mj peut plus en placer une !
    Et puis le plaisir du jdr, ca viens bcp du tout dernier point…on en rigole tellement apres quand on apprend le fin mot !

    conclusion : bis ! bis ! bis ! bis ! bis !

  2. Tosheros dit :

    “Cette intro tenait en 5 lignes dans le scénar alors qu’elle a duré bien 45 minutes (putain, qu’ils sont lents à la détente ces PJs).”

    Gnaaaaah, je connais bien ça ^^

    Sinon les prétirés sont très mal foutus et peu adaptables, mieux vaut en créer soit même ou faire une création de personnage même si avec des joueurs qui connaissent pas l’univers ça peut ne pas être évident.

  3. Erwan dit la gachette facile dit :

    Bon ben moi je me suis bien régalé, et je parle pas que du Guacamole :-)!

    1) L’univers de Polaris me plait beaucoup, surtout le coté oppressant et confiné. Et ça peut mal tourner à chaque instant!
    2) Le MJ maîtrise parfaitement le mécanisme du jeu et l’univers donc jamais de temps mort. On ne voit pas les règles derrière le gameplay. Je n’ai pas trouvé l’intro trop longue. Juste ce qu’il faut pour se plonger dans l’univers :-P.
    3) “Pulsion psychopate”, c’est vraiment un défaut a retenir… ;-)
    4) J’y retournerais bien pour voir ce qu’il y a dans cette grotte moi…

  4. Decha dit :

    Erwan, arrêtes la lèche. Ca ne marche qu’avec Laurent :D

    Si tu aimes les grottes ou autres endroits sombres et humides, je sens que je vais vous envoyer dans les bas-fonds d’Equinoxe….

  5. Erwan dit la gachette facile dit :

    D’abord un psychopate ça ne lèche pas, ça bave :-P !

    Et puis quand je trouve un bon MJ, je ne me gène pas pour le dire, j’en ai eu tellement des tout pourri… :-(

    Et les grottes humides, ça me dit bien moi :-D !

  6.  
Répondre


  • Illustrations

    Ecran de Surveillance Station 8 Atlantis Equinoxe polarismecha04jq3.jpg Vieille Femme